Vous êtes ici   Les Mots Totems | Repeindre les murs a Déconstruire |

Repeindre les murs à Déconstruire

Il me faudra des couleurs vives

Du rouge sang du vert bouteille

De l’épaisseur et de l’odeur

Pour figurer cette colère

J’entacherai le bleu du ciel

J’en ferai un fleuve à noyer les mots creux

Un seuil à remplir de vents mauvais toutes embrasures

J’en garderai le noyau dur pour en faire un soleil

Jaune éclaté orange en feu et flammes pourpres

Pour faire de l’ombre à consommer, consumé

Con assumé c’est tout pareil

Je peindrai avec mes doigts des aveux

Dans tous les yeux que j’ai croisé 

Dans mon dos une croix cible

Pour les remords des imbéciles

Une petite mort rien qu’à moi

Pour les couleurs qui vont avec

Et la douleur au dehors à sourdre luxure

De tous les pores et orifices

J’en oublierai la peur rouge violacée

Exsangue dans les mains fortes du désir de l’autre

J’en oublierai le vice vaste noir opaque

Qui claque les portes du droit au devenir

Pâle et translucide enfin

Cette mécanique à rejouer sans cesse

Cet air d’hier fuite en avant dans des bras de rien

J’en garderai l’ivresse et l’hypnotique

L’ivraie en liesse posée là

A côté

Non plus dedans

Comme avant  à l’intérieur délavait la couleur des mots.

 

 

Valérie Gonzalez