Vous êtes ici   Les Mots Totems | Parole de clope |

Parole de Clope
Ma tige de papier pousse Sur la terre qui m’a vu naître Signe le dur labeur paysan Dont la sueur souffre à ma bouche Quand D’un geste qui balaye tout Je porte à mes lèvres Ma cigarette Brûle ma vie le temps de l’agonie Feuille et tabac me laissent seule Eux disparus Moi un temps plus effacée Derrière la tangible illusoire fumée Bulle d’art extrême Mortel oxygène saturé d’anxiogène Et le goudron et le toxique Rongent mon temps comme un vieil os Taquinent mes poumons Épaississent mon sang Sans sentiment elle m’assassine Psychopathe au regard brûlant Ma clope te dit… Téton et sensation perdu L’idée de l’immortalité Et les croyances de l’enfance Retrouvent dans ce tube tue la peur Un espace de liberté… Anesthésiant du coeur Contenant d’émotions Un placebo pour grands enfants Y’aurait que du bon je la vivrais pas pareil Ma cigarette Soleil rouge de mes nuits Interrupteur pause de mes jours Sur le cœur la main posée Je jure que je te hais Je te crache dans l’escalier Cause ascenseur bloqué… Folle autant que l’existence Juste le non sens qu’il me sied pour avancer Si à toi elle te dit rien Toujours à moi elle dit Vis ! Je suis la conscience du reste La route qu’il te reste à faire pour brûler tes doutes au phénix Concentre toi sur le présent tiédi Jouis de la lumière du jour comme du revers des nuits Je suis ce moment fixe que tu dénis Tes cendres à venir unies à l’éternelle poussière.
Valérie Gonzalez