Vous êtes ici   Les Mots Totems | Les mots |

Les mots
J'ai fait un rêve: une pluie révolutionnaire 

Cumulus nimbus fiévreux et en colère 
Ébrouant leurs éclairs 
Expectorant leurs glaires 

Comme si le ciel n'en pouvait plus de contenir nos rêves, 

La preuve est faîte les nues aussi en crèvent de stocker nos chimères 
Les mots aussi en meurent de se taire 

Les mots que l'on enterre avec les morts dans les cimetières 
Les mots que l'on déterre avec la hache de guerre 
Les mots qui tuent aussi sûrement qu'une arme les mots tabous 
Les mots totems les mots sacrés les mots qui à usage de faux 
	Servent les dictatures laissent des courbatures 
Les mots irrévérencieux qui font baisser les yeux 
Les mots circonstanciés vocabulaire d'huissiers 
Les mots bâtards qu'on dit pour ne rien dire 
Les mots qu'on laisse crever à l'ombre de nos doutes 
	Dans la prison dorée de notre intimité 
Les mots qui malgré tout résistent au scandale et au foutre 
De la censure morale 
	Véritable colonne vertébrale... 
Plus que mes yeux qui ne voient rien ils nomment l'ineffable 
L'invisible lien entre eux et moi c'est cette faculté 
A imager l'abstrait imaginer qu'ils sont l'unique clef 
A ouvrir les portes derrière lesquelles vous et moi 
	Rêvons du réel ces mots se gagnent 
Ils ne se donnent pas 
Pour les attirer, il faut être sujet de soi et sujet de l'humanité 
Esclave et roi à la fois soumis et révolté 
Se rêver se vouloir toujours renouveler se souvenir et se projeter 
Tout garder l'amour et puis la haine la peine et puis la joie 
Se laisser guider par la vie enfin croire suffisamment en soi 
	Pour pouvoir croire en elle 
Et se laisser croire que c'est normal que ça fait partie de la vie d'avoir mal 
Des cordes au cou voilà ce que sont les silences 
Ainsi se balancent les pendus au rythme de leurs non-dits... 
Lassés de se faire croire que c'est normal 

	Que ça fait partie de le vie d'avoir mal.

Valérie Gonzalez