Vous êtes ici   Les Mots Totems | Les enfants sages |

Les enfants sages
J'ai avalé un orage de travers
Le jour où on m'a coupé les ailes
Les anges s'en souviennent encore
Ils voletaient fous à tout va

Après la tempête le calme plat

Ma tête comme une éponge
A bu tout le silence

	Suspendu l'écoulement du temps

Les cris sont restés muets
Emprisonnés dans leur geôle
Stockés dans le fond de la gorge
Obstruant l'accès à la parole

On m'a laissé à moitié folle
Pleurer en dedans sur mon auréole
Donné le choix entre vivre et mourir
A un âge où je ne sais pas que la mort existe

Les enfants sages n'ont qu'à bien se tenir...

Je n'ai jamais été un ange
Mais au moins j'y croyais un peu
J'avais l'innocence de ceux
Qui croient naturellement en Dieu  

On a mis des serpents dans mes bottes 
Une figure de Diable au dessus de mon lit 

J'ai renoncé

Placé mon destin entre les mains désintéressées du hasard
N'existant pas, lui seulement ne pouvait pas me décevoir

J'ai renoncé à cet instant devant Dieu à faire un choix
Je me suis fait du mal

Délibérément 

Pour me libérer des sentiments
Qui érodaient les remparts de ma muraille
Fallait-il que j'aime la vie pour la vivre quand même.

Les enfants de la rage ont des pensées qui font d'eux des vieux sages.
 
 
Valérie Gonzalez