Vous êtes ici   Les Mots Totems | L'Astre menteur |

L’Astre Menteur
Ciel coléreux 
Il pleut des cordes de pendus 
A l'extrémité de ce plafond moribond 
Dieu 

	Oeil de culpabilité 
 
J'ai fait un noeud à mon mouchoir 
Mon estomac et mes cheveux pour ne pas oublier 
Que je suis nue face à vous 
Telle un ver sous l'ombrelle d'une menace 

	Un Homme dépourvu de sa peau carapace 

M'empêcher de courir les rues 
De me jeter dans les bras du premier venu 
Vulnérabilité excessive 
J'ai perdu mon carcan d'or et d'argent 

	Comprenez-vous 

Je ne brille plus sous le soleil 
Je me consume 

A vouloir faire le vide j'ai fait le plein 
Et la coupe est pleine d'un tanin qui me salit les mains 

Encore sous la loupe j'ai vu 
Les tâches microscopiques qui imprégnaient l'iris 
Topiques obscures sous la lumière neuve 
Qui éclaire désormais mon réel 

	Éclipse continue 

Y soumettre mes yeux sans y perdre la vue 
Aimer ce ciel et crever l'oeil de l'astre menteur 
Déverrouiller mon coeur pour conforter ma nudité nouvelle 
Dans sa volonté de se confronter à la vérité originelle 

	Véracité propre 

Lavée des souillures de la vie 
Des ordures qu'on amoncelle devant sa porte 

Et qui préserve du sentiment de ne manquer de rien.

Valérie Gonzalez