Vous êtes ici   Les Mots Totems | L'après-toi |

L’après-toi
La nuit Tombeau dont je griffe l'ébène L'étau de la haine a fait imploser l'amour Qui subsistait en ce coeur de granit Couleur de ce qui s'annonce... Ramasser les morceaux et jouer les apprentis sorciers Ne pas tout garder Aller chercher ailleurs ce qui me reste d'humain Demain et aujourd'hui reste à inventer Moi aussi C'est pourquoi je m'écris Les heures suspendues au son du métronome J'accorde mon violon à l'archer qui le touche Bouche Gouffre Demeure de l'anathème Gorge irritée par la toux de la gêne Je m'agrippe aux mots pour gravir la montagne De mes états d'âmes immoraux Avec des yeux brûlés par le feu de la glace De l'après toi Je regarde le monde et je préserve le mien Presqu'île Terre d'exil Désert balayé d'un siroco continuel Je marche à l'aveuglette mais continue d'avancer Étrangère dans ce pays hostile Je me cherche un préfixe Une idée fixe Une oasis Je poursuis la quête des touaregs Prise de conscience dans l'accalmie d'un thé chaud La liberté vaut bien le prix que je veux bien lui donner Ne plus voir ton visage s'incrustait dans mes mirages.
Valérie Gonzalez