Vous êtes ici   Les Mots Totems | Itinerrance |

Itinerrance
J’ai déserté les champs de bataille Délaissé mon accoutrement de guerrière va-t-en-guerre Tombé les armes et autres fioritures de parade Agité de ma main imparfaite un étendard lourd et blafard J’ai pris le chemin des pèlerins qui ne croient pas Pour aller vers demain là où s'encordent les rêves Balustrade métaphorique Garde fou et garde corps Édénique lopin de trêve où laisser choir l’absurde espoir D’être soi un jour plus fort nu comme un ver Que nantie de son auxiliaire avoir et gilet pare-balles, Fable de moralité paroissienne et déshonneur du déserteur Il y a erreur sur la donne et la personne Je ne suis plus qu’une ombre au regard sombre Qui promène ses guêtres sur un vaste champ de ruines Vestiges de ses colères d’antan Et qui éprouve du chagrin pour un tas de gravas usés, Une terre de plus explorée où je ne me trouve pas L’inconnu me rappelle à lui Mon père le Néant me sourit de toutes ses dents Me prouve le contraire de ce qu’il me donne à voir M’indique la voie à ne pas suivre et m'y pousse pourtant La route du doute est la piste à suivre pour survivre ici-bas Et marcher droit sans béquille ni estampille à porter comme une croix.
Valérie Gonzalez