Vous êtes ici   Les Mots Totems | Hurler aux vents |

Hurler aux vents
AH! La déveine et l'état de mes veines Pauvres estuaires taris Rivières en crues Cruches pleines Pleine de rien ma vie me rattrape et m'attrape le bras Bras de mer se prenant pour la mer Bras de fer avec un plus grand que moi Main tenant un verre et le renverse Maintenant à peine se déverse l'eau contenue dans la cruche Je crache dedans Je hurle aux vents J'arrache le firmament qui colle à mes yeux J'enveloppe le tout dans du papier journal Et j'y fous le feu ! Plus ardue est la chute plus je m'accroche A l'idée de vie la mort omniprésente Comme une ombre penchée Un frisson qui parcours l'échine Quelqu'un vous frôle on ne sait pas qui Mais cela suffit.... Pensées libres résistent à l'appel du vide Penser à rire et à écrire Vivre surtout sans dégoût ni mépris de la vie Même pas à cent pour cent même pas heureux comme je l'entends Mais jouer le jeu qui consiste à rester vivant Contrecarré le sort qui dit:"y'a maldonne" Pour rompre le charme maléfique Choisir ses armes Boire à l'unique source qui jamais ne tarit Les larmes et la parole Drôle de hasard qui n'existe pas me prendre ma force C'est aller loin chercher Eh l'autre... Maintenant aller chercher ce qui me reste d'humain Demain peut-être j'écrirais de ma main Pour l'instant je hurle aux vents.
Valérie Gonzalez