Vous êtes ici   Les Mots Totems | Ce cri du non |

Ce cri du non
A donner trop à l’ivresse Reste A même le nombril du monde Sur terre lucide Un vertige Nous talonne Partout pareil à l’ombre jumelle Le galop de l’impétueuse fièvre Qui nous transportait alors Cède le pas à la marche de l’austérité Seule Le vide nous regarde Radieux comme un enfant qui joue Pour corser l’épreuve défait les clous de stèles Que nous avions dans nos mémoires scellées A l’origine Tout juste après un tremblement de vie Juste avant l'oubli du ressenti de celui-ci Inévitablement Sans le vouloir vraiment Endettés par nos fautes Faute de pouvoir absoudre Tous et Nous-mêmes Puisqu’on aime qu’un peu Puisque l’amour sauve qui peut Contrits ad vitam aeternam Le vide c’est dieu Et dieu l’œil de culpabilité Qui déshabille nos âmes Allez croire Pour les rendre plus humbles Faire de nous quelqu’un Qui sait le bien du mal Éprouver l’espoir latent C’est une allégorie Une écriture A se tatouer l’esprit De sérum de vérité C’est les murs qu’on échafaude à tout va Entre les autres et soi Ce péril en la demeure chaque fois qu’on aborde L’idée de notre finalité C’est un mot de code Qui donne l’accès à la parole Ce cri du non Mystifié en nom du Père Qui martèle en tête - L’originel - L’ultime Entre les deux Pour la quête d’un graal Un pacte avec le diable L’éternel en remord Les deux pour négocier Une identité propre.
Valérie Gonzalez