Vous êtes ici   Les Mots Totems | Autoportrait de l'automne |

Autoportrait de l’automne
Dans l’arrière-cour de l’arrière saison L’automne dans un long soupir Peint son portrait aux traits tirés, Les hommes s’emmitouflent Se mouchent et se camouflent Manteau de laine et goutte au nez Le vent d’autan joue sa complainte Inappréciée des cantonniers. Moi Je m’en balance Je danse avec les feuilles Seule dans le soir tombant Je respire les senteurs sauvages D’un sous-bois au cœur et branches moites, Mais le temps d’enlacer un arbre De vivre son avancée dans l’âge Change le paysage, Déjà le froid pique les yeux Des curieux venus voir l'automne, Alors Renonçant à l'arrière-saison Les hommes s’en retournent Tout prés du feu de l’âtre Conter l’aventure des saisons Aux enfants sages qui s’endorment Au creux des bras forts de l’hiver.
Valérie Gonzalez