Vous êtes ici   Les Mots Totems | Apnée |

Apnée
Tous ces mots gaspillés sur l’envers de ma voix 
depuis l’enfance le silence s’est engouffré en moi 
vent froid d’hiver plus mauvais qu’en l’Alaska 

à quoi bon crier si ce n’est pour se rendre sourd 
a quoi bon cirer les pompes d’une vie 
qui se fout bien des luttes que l’on peut mener 

juste pour ne pas s’en absenter 

toujours survivre aux bombes chues de nulle part 
qui font des trous dans nos souvenirs 

tout juste oser s’abandonner dans les bras de l’ivresse 
pour ne pas s’en vouloir de mourir malgré soi 
aujourd’hui un peu plus qu’hier 

lâcher un peu de leste 

oublier que c’est la peur de la douleur 
et non la douleur seule qui nous tient 

pareils à des chiens soumis le cœur en laisse 
la gueule ouverte toujours pleine de dents 

menace à la morsure -  notre main ou celle de ce prochain 

qui tenterait de pénétrer trop en avant sur notre territoire 
pour voir ce que nous cachons dans les cachots de nos mémoires 

puisqu’il n’est rien de plus difficile que de compter sur soi ou 
de s’en remettre à cet autre si différent 
autant s’en remettre au dessein du hasard qui n’existe pas 
mais sert d’espérance aux fous qui comme moi ne croit pas
 
Toi qui me parles d’un monde où tous les gens seraient vivants 
juste parce qu’ils sont nés 
moi je sais bien 
que les morts sont parfois bien plus vivants que nous.

Valérie Gonzalez